La gare est un élément structurant du futur échangeur d’Agen Ouest. Auvent, bâtiment d’exploitation, nombre de voies, parking, on vous dit tout sur sa conception.

Un auvent d’environ 35 m de long et 16 m de large

Placé à 6 m de haut l’auvent vise fonctionnellement à :
● protéger les usagers et les installations de péage contre les intempéries et le soleil,
● supporter la signalisation placée au-dessus des différentes voies de circulation.

Avec ses bords fins, cet ensemble sera posé sur une charpente treillis qui enjambe les voies de circulation. Des poteaux massifs stabilisés par des croix de Saint-André viendront supporter le tout.

Crédits photo : Bellouard, Montlaur et Balducchi (cabinet d’architecture)

Un bâtiment dit d’exploitation pour piloter le fonctionnement

Aux abords de cet ensemble aérien, le bâtiment d’exploitation abrite les équipements fonctionnels de la gare. Ses façades en panneaux préfabriqués en béton matricé « froissé » offrent un aspect tellurique qui équilibre l’ensemble.

5 voies de circulation et 2 zones de stationnement pour gérer les flux

La gare sera entièrement automatisée et comportera 5 voies : deux voies d’entrée, trois voies de sortie.
En entrée et en sortie, des « haltes simples » seront réalisées pour le stationnement ponctuel des véhicules. Elles comprendront après le franchissement de la gare :
● 2 places poids lourds et 5 places véhicules légers (dont 1 réservée aux Personnes à Mobilité Réduite) en sortie,
● 2 places poids lourds en entrée.

La conception de la gare (bâtiment et auvent) est réalisée par le groupement Bellouard, Montlaur et Balducchi (cabinet d’architecture) et le bureau d’études techniques OTEIS, qui assure le suivi des travaux en tant que maître d’œuvre particulier.